Actualité

Comment fonctionne le décalaminage hydrogène ?

Bien connue des automobilistes et des mécaniciens, la calamine est un déchet qui a la fâcheuse habitude de se déposer et de s’accumuler sur les parois du moteur, ce qui, à terme, provoque un encrassement. Cette accumulation qui provient d’hydrocarbures tels que le gasoil ou l’huile finit par faire dysfonctionner le moteur de votre voiture. Et dans certains cas, la calamine peut entraîner d’importantes pannes, très coûteuses à faire réparer. C’est pourquoi de plus en plus d’automobilistes se laissent tenter par le décalaminage moteur. Cette technologie permet de décrasser le moteur, en vue d’entretenir sa mécanique. Mais concrètement, comment fonctionne le décalaminage hydrogène ? C’est ce que nous allons voir aujourd’hui.

Les différentes étapes du décalaminage hydrogène

Fonctionnement du décalaminage hydrogène En soi, le Décalaminage hydrogène n’a rien de réellement révolutionnaire puisqu’il s’agit d’un procédé qui existe déjà, sous d’autres variantes bien entendu, dans la vie de tous les jours. Par exemple, si vous possédez un four à pyrolyse, alors celui-ci utilise cette technologie de nettoyage. Concrètement, les spécialistes du décalaminage utilisent une machine spécifique qui a pour vocation de fabriquer de l’hydrogène.

Lors du décalaminage hydrogène, dans un premier temps, le moteur de votre véhicule sera allumé jusqu’à atteindre la température précise de 88°C. Dès lors, l’hydrogène sera injecté directement via l’admission d’air de votre voiture, lorsque son moteur sera au ralenti. L’hydrogène décrassera alors votre moteur et la calamine, alors transformée en gaz, s’échappera directement par le pot d’échappement de votre voiture.

Bien évidemment, la calamine sera récupérée en fin de processus. Enfin, si votre véhicule possède un filtre à particules, le mécanicien en charge du décalaminage hydrogène programmera une accélération de votre moteur au milieu du processus, ainsi qu’à la fin, permettant ainsi à l’hydrogène de nettoyer votre filtre à particules au passage. Enfin, sachez que le décalaminage hydrogène dure entre 1 et 2 heures, une durée qui dépend notamment de la cylindrée du moteur de votre voiture puisqu’en fonction de cette caractéristique, la quantité d’hydrogène à utiliser ne sera pas tout à fait la même.

Quand réaliser un décalaminage hydrogène de son moteur ?

Comme le nettoyant injecteur par exemple, le décalaminage hydrogène peut être sollicité pour un soin préventif du moteur, ou pour un soin curatif. Si vous souhaitez simplement nettoyer et débarrasser votre moteur de sa calamine avant de rencontrer quelque problème que ce soit, dans ce cas, vous pourrez avoir recours au décalaminage hydrogène préventif, qui s’effectue sur tous les véhicules ayant plus de 40 000 kilomètres au compteur et qui sont, bien évidemment, en bon état de fonctionnement. Ainsi, le moteur retrouvera sa propreté et ses performances d’origine, vous prémunissant contre tout risque de panne liée à une accumulation de calamine.

En revanche, si votre véhicule a été recalé au contrôle technique parce qu’il ne passe pas les tests de pollution C1/C2, dans ce cas, il vous faudra faire appel au décalaminage hydrogène dans le cadre d’un traitement curatif du moteur. En effet, ce procédé permettra, entre autres, au turbo, à la vanne EGR, aux soupapes ainsi qu’au filtre à particules d’être nettoyés en profondeur, rendant ainsi votre voiture beaucoup moins polluantes. Dans tous les cas, gardez à l’esprit que le décalaminage hydrogène est une opération peu coûteuse et qui ne s’effectue que rarement, mais qui, pour la bonne santé de votre véhicule, s’avère être essentiel.

Laissez un AVIS, posez une question