Blog

Jeunes conducteurs : explications et conseils aux détenteurs du A

Jeunes conducteurs : explications et conseils aux détenteurs du A
5 (100%) 1 vote[s]

Vous venez de passer votre permis et êtes donc considéré comme un jeune conducteur. Vous le savez, les règles ne sont pas les mêmes pour vous les premières années et vous vous devez non seulement de les connaître, mais également de les mettre en application et de les respecter. Nous avons décidé de rédiger cet article afin de vous faire un bref rappel de quelques recommandations à appliquer dans votre situation de conducteur novice. Vous trouverez également quelques explications sur le passage du nouveau permis.

Jeunes conducteurs: Attention, danger! Soyez vigilants et respectez les règles

Vous venez de passer récemment votre permis. En tant que conducteur débutant, il va vous falloir respecter certaines obligations qui vous permettront de conduire en toute sécurité et ainsi protéger votre vie, celle de vos passagers, mais aussi celle des autres usagers de la route.

  • Limitation de vitesse: Vous ne pourrez pas rouler à la même vitesse que les conducteurs ayant leur permis depuis plus de 3 ans. Il est normal que la vitesse soit réduite pour des conducteurs en plein apprentissage de conduite.

Ainsi, vous devrez rouler:

  • à 110 km/h au lieu de 130 sur les autoroutes
  • à 100 km/h au lieu de 110 sur les portions limitées à cette vitesse
  • et à 80 km/h au lieu 90 sur les nationales ou zones limitées à 90

perte de points en permis probatoireN’oubliez pas que les accidents dus aux excès de vitesse représentent presque la moitié des accidents mortels chez les jeunes qui disposent de moins de maitrise.

  • Alcool au volant : Attention, l’alcool représente un véritable danger au volant. Ainsi, il tue chaque année des conducteurs et leurs passagers et représente 24% des accidents mortels chez les 18/24 ans.

Notez que la limitation de consommation s’élève à 0.2 g/litre de sang pour vous. Ce qui, en réalité, ne vous permet pas de boire, car cette limite est dépassée à l’absorption d’un unique verre.

Pensez à disposer d’un éthylotest dans votre véhicule afin de pouvoir vérifier quelle quantité d’alcool est présente dans votre corps ou celui du conducteur.

Ne sous-estimez pas la dangerosité de tout stupéfiant ou même de certains médicaments (prenez soin de bien lire la notice pour connaître les éventuels effets indésirables). Ces substances peuvent vous créer des somnolences ou altérer votre concentration et ainsi vous mettre en danger autant que l’alcool.

  • Fatigue : La fatigue au volant peut être dangereusement mortelle également. Soyez vigilants à tout signe qui vous alerterait sur votre état de fatigue.

Yeux qui piquent, regard dans le vide, douleurs à la nuque ou au dos, tous ces signes vous indiqueront qu’il est temps de s’arrêter vous reposer ou de déléguer le volant à un autre conducteur.

  • Téléphone: Les risques d’accident se multiplient et augmentent considérablement à cause de l’utilisation du téléphone au volant. Si le risque est 3 fois plus élevé en téléphonant, celui-ci est 23 plus élevé si vous échanger/lisez/composez des SMS en conduisant.

Il n’est pas dramatique d’attendre un moment avant de répondre à un SMS, cela peut vous éviter un grave accident allant même jusqu’à être mortel. Si c’est urgent, alors arrêtez-vous, stationnez votre véhicule et ne répondez qu’à partir du moment où votre voiture est garée et arrêtée.

  • Disque A: le disque A démontre et prévient les autres usagers de la route, notamment les autres conducteurs, que vous êtes un conducteur débutant en période probatoire. Ils comprendront ainsi votre vitesse réduite, ou si vous faites preuve parfois de certaines hésitations lors de quelques manœuvres.

Permis probatoire : explications

Le permis probatoire existe et a été mis en application depuis le 1er mars 2014. Ce nouveau permis ne permet plus aux conducteurs débutants de disposer des 12 points dès l’obtention de leur examen de conduite.

En effet, à l’obtention de ce nouveau permis, les jeunes ne disposent que de 6 points. Ce qui les poussera à faire davantage attention pour ne pas perdre le peu de points dont ils disposent pendant cette période.

Cette période sera différente selon si vous avez effectué la conduite accompagnée avant ou non. Ainsi, la période probatoire durera 2 ans pour un jeune ayant fait la conduite accompagnée, contre 3 ans pour un jeune ne l’ayant pas fait.

Obtention et perte de points en permis probatoire

Si vous ne commettez aucune infraction au Code de la route qui ai pour conséquence une perte de points, alors vous en gagnerez année après année jusqu’à la fin de votre période probatoire:

  • 2 points chaque année pour les conducteurs dont la période s’élève à 3 ans
  • 3 points chaque année pour ceux dont la période s’élève à 2 ans

Attention donc à ne pas être responsable d’une perte de points en permis probatoire qui pourrait vous être fatale.

Pour toute infraction entraînant une perte de points, le délai de la période probatoire est remis à zéro. Vous repartez donc pour une période de 2 ou 3 ans selon votre situation antérieure.

Mais attention, si vous perdez 3 points minimum ou plus, vous aurez l’obligation de procéder à un stage obligatoire de récupération de points dans les 4 mois suivant la notification de l’infraction. Vous n’aurez plus la possibilité de conduire si vous ne vous y soumettez pas.

La bonne nouvelle, c’est que si vous n’avez commis aucune infraction entraînant la perte de points durant toute la période probatoire, soit 2 ou 3 ans, vous recevrez instantanément vos 12 points en totalité à la fin de celle-ci. Vous ne serez donc plus assimilé jeune conducteur, avec la possibilité d’enlever votre A.

Nouvelle Formation Post-Permis 2019 : période probatoire raccourcie

Mis en place à partir du 1er juin 2019, les jeunes conducteurs auront désormais la possibilité de réaliser une formation Post-Permis allégeant ainsi la durée de la période probatoire.

Cette formation est proposée à tout jeune conducteur et pourra être réalisée par tout volontaire, elle n’est pas obligatoire. Pour pouvoir la faire, vous devrez obligatoirement vous y inscrire entre le 6ème et le 12ème mois suivant l’obtention de votre nouveau permis.

Évidemment, vous ne devrez avoir commis aucune infraction et ainsi, cette nouvelle formation vous permettra de disposer de vos 12 points en totalité et ainsi de raccourcir la période probatoire:

  • 2 ans au lieu de 3 ans
  • 1 an 1/2 au lieu de 2 ans

Nous espérons que cet article aura permis de vous remémorer les règles essentielles pour préserver votre sécurité et celle des autres usagers de la route, et que vous pourrez disposer de cette façon une agréable expérience de conduite dans votre nouvelle vie de jeune conducteur.

Laissez un AVIS, posez une question