Retour d’expérience sur les frais de remise en état en leasing automobile
5 (100%) 2 votes

Vous le savez peut-être mais dans le cadre d’un contrat de LOA ou de LLD avec votre véhicule, il est nécessaire de restituer le véhicule au terme du contrat, sauf si vous décidez de l’acheter en levant l’option d’achat de la voiture avec la LOA. Autrement, il y aura peut être des frais à prévoir qui peuvent concerner la remise en état.

Qu’est-ce que les frais de remise en état ?

Lorsque vous souscrivez une location à durée longue en LLD ou en LOA, vous vous engagez à prendre soin du véhicule, c’est-à-dire à l’entretenir conformément aux exigences du constructeur, à ne pas dépasser le kilométrage annuel fixé et surtout à rendre la voiture sans dommages physiques ou mécaniques. Simplement, lorsque le contrat court sur 3 ou 4 ans, il est compliqué de rendre une voiture dans un état irréprochable, surtout si on stationne en ville. Les constructeurs acceptent les dégâts mineurs, à savoir des micro rayures et autres traces de vieillissement sur la voiture (usure du volant, usure des éléments de conduite ou petites rayures ou éclats).

En revanche, si le véhicule présente des dommages plus importants (jante rayée sur toute la hauteur, aile froissée, pare choc enfoncé), la concession est en droit de réclamer des frais de remise en état. Pour ce faire, elle va tout simplement facturer à son client toutes les réparations pour pouvoir remettre le véhicule sur le marché, que ce soit pour un leasing d’occasion ou pour une revente. Dans ce cas précis, un état des lieux du véhicule s’avère fortement conseillé, avec si besoin le recours à des produits d’entretien pour limiter la casse.

Comment réduire au maximum les frais de remise en état ?

Inutile d’espérer limiter la casse avec une aile froissée ou un pare choc renfoncé. Il faudra passer par un carrossier pour tout remettre à neuf afin d’éviter les frais, si ces derniers sont plus élevés. Autrement, pour les petites griffes et coups que l’on peut retrouver sur les portières ou le capot de la voiture, il est possible de rattraper au maximum avec un polish efface rayure, cela permet d’estomper les dégâts et surtout de ne pas rajouter d’huile sur le feu lorsque la concession va faire le tour du véhicule.

Pour l’intérieur, un bon nettoyage et notamment une bombe pour les tissus et la moquette permettra d’effacer les éventuelles tâches sur les sièges car dans ce cas de figure, les concessions n’hésitent pas à changer le siège complet, ce qui peut coûter cher. Enfin, un bon nettoyage intérieur / extérieur et éventuellement des retouches de peintures avec un stylo peinture permettront de rendre un véhicule dans un bon état et d’éviter au maximum les frais de remise en état. Il faut savoir qu’en France en moyenne, ces frais s’élèvent à 783 euros. De plus, n’hésitez pas à vous renseigner sur l’état mécanique du véhicule que vous rendrez. Pour cela, nous vous recommandons d’utiliser une valise de diagnostic multimarque qu’il vous suffira de brancher sur la voiture pour connaître les éventuels réparations ou entretiens à prévoir (vidange, état des injecteurs, etc).

Que se passe-t-il en cas de dommages lourds ?

Il n’est pas toujours prévisible d’anticiper des accidents de la route, un vol ou un incendie du véhicule. Ces cas de figures peuvent malheureusement arriver et cela aura une répercussion sur le contrat de la location avec option d’achat ou de la location longue durée. En cas de destruction du véhicule (vol, incendie, gros accident), le contrat est automatiquement rompu et le bailleur exigera le versement d’une indemnité à l’automobiliste. Certaines assurances vont régler à la place de l’automobiliste, pour d’autres, ce dernier devra avancer la somme. Cette raison suffit à justifier une garantie tous risques car les sommes engagées peuvent être importantes. En ce qui concerne les risques de vol ou même de vandalisme, n’hésitez pas à équiper le véhicule d’une alarme antivol automobile ou bien encore d’une canne antivol pour voiture par exemple. Ces équipements ne coûtent que très peu d’argent et peuvent vous épargner bien des problèmes.

Si le véhicule est réparable, l’assurance prendra en charge la remise en état comme cela peut être fait habituellement. Il faudra simplement que les réparations soient bien faites pour éviter des frais supplémentaires lors de la restitution du véhicule à la concession en fin de contrat.

Laissez un AVIS, posez une question